Temps de transport réduits et capacités accrues en trafic marchandises.

Avec l’achèvement de la NLFA, la Suisse peut offrir une infrastructure ferroviaire moderne et performante sur le corridor européen nord-sud à travers les Alpes, de même qu’une alternative plus écologique à la route pour le trafic marchandises.

La Suisse a tenu ses promesses en créant une infrastructure ferroviaire moderne qui démultiplie les capacités du fret international. Elle contribue à une mobilité douce respectueuse du climat en Europe. La mise en service du tunnel de base du Ceneri marque l’achèvement de la NLFA et de la ligne de plaine à travers les Alpes. Le nord et le sud s’en trouvent rapprochés. Après une période transitoire, six trains de marchandises par heure pourront emprunter le tunnel de base du Saint-Gothard, dans chaque direction, quand l’exploitation sera maximale: quatre trains poursuivront leur route dans le Ceneri à destination de Chiasso et deux sur la ligne de Luino.

Parallèlement, la Suisse a aménagé un corridor ferroviaire de quatre mètres aux angles de Bâle à Chiasso et Luino, afin de permettre le transbordement des semi-remorques et des conteneurs. Cette mesure a permis de donner un nouvel élan au transbordement. 

Depuis décembre 2020, des trains de marchandises ne dépassant pas 2150 tonnes peuvent circuler de Bâle à Chiasso – deux locomotives sont nécessaires pour tracter ce poids. Jusqu’à mi-2021, le poids régulier du train est limité à 1650 tonnes en double traction, en raison des travaux à Chiasso, dans le sens de circulation sud-nord jusqu’à Bâle; après cette date, les trains de 750 mètres de long pesant jusqu’à 2000 tonnes seront admis. En 2021, entre Bâle et Luino, près de 30% des sillons seront proposés aux trains de 750 mètres. À partir de 2022, les trains de 750 mètres de long pourront circuler sur tous les sillons. 

Sur l’axe de transit, 210 sillons sont disponibles quotidiennement pour le trafic marchandises. En raison des travaux de finition en cours dans le tunnel de base du Saint-Gothard, la pleine capacité de 260 sillons sera atteinte uniquement fin 2022. Cependant, les sillons disponibles suffisent pour couvrir la demande actuelle. Après une phase de mise en place, la capacité quotidienne sera augmentée continuellement pour atteindre plus de 3000 semi-remorques par jour. Chaque semi-remorque transporté par le rail permet de réduire les émissions de CO2  de 0,3 tonne, ce qui correspond à quelque 60 000 ballons remplis de CO2. À pleine charge, les réductions de CO2 peuvent s’élever à 890 tonnes par jour. 

La NLFA et le corridor de 4 mètres amélioreront l’efficacité, la fiabilité et les capacités de transport du corridor ferroviaire de Rotterdam à Gênes. Les trains de marchandises gagneront environ deux heures et seront plus compétitifs par rapport au fret routier. 

Partenaires principaux des festivités CFF.

  • APG
  • BancaStato
  • Stadler

Responsabilité.

  • Ticino
  • SBB
  • Bellinzona
  • Lugano
  • Locarno

Contenu complémentaire