Temps de transport réduits et capacités accrues en trafic marchandises.

Avec l’achèvement de la NLFA, la Suisse peut offrir une infrastructure ferroviaire moderne et performante sur le corridor européen nord-sud à travers les Alpes, de même qu’une alternative plus écologique à la route pour le trafic marchandises.

La Suisse a tenu ses promesses en créant une infrastructure ferroviaire moderne qui démultiplie les capacités du fret international. Elle contribue à une mobilité douce respectueuse du climat en Europe. La mise en service du tunnel de base du Ceneri marque l’achèvement de la NLFA et de la ligne de plaine à travers les Alpes. Le nord et le sud s’en trouvent rapprochés. Après une période transitoire, six trains de marchandises par heure pourront emprunter le tunnel de base du Saint-Gothard, dans chaque direction, quand l’exploitation sera maximale: quatre trains poursuivront leur route dans le Ceneri à destination de Chiasso et deux sur la ligne de Luino.

La Suisse aménage simultanément le corridor ferroviaire de Bâle vers Chiasso et Luino. Il mesurera ainsi 4 mètres aux angles et pourra accueillir des trains chargés de semi-remorques et de conteneurs.

À l’avenir, des trains de marchandises de 750 mètres transporteront jusqu’à 2100 tonnes dans le sens nord-sud et jusqu’à 2000 tonnes dans le sens sud-nord sur l’axe du Saint-Gothard. À partir de 2021, la capacité augmentera progressivement de plus de 3000 semi-remorques par jour. Ce sera une contribution majeure au transfert de la route au rail et permettra d’économiser du temps et de l’argent.

La NLFA et le corridor de 4 mètres amélioreront l’efficacité, la fiabilité et les capacités de transport du corridor ferroviaire de Rotterdam à Gênes. Les trains de marchandises gagneront environ deux heures et seront plus compétitifs par rapport au fret routier. 

Partenaires principaux des festivités CFF.

  • APG
  • BancaStato
  • Stadler

Responsabilité.

  • Ticino
  • SBB
  • Bellinzona
  • Lugano
  • Locarno

Contenu complémentaire